François-Henri BRIARD

François-Henri BRIARD

Avocat associé auprès du Conseil d’État et de la Cour de cassation

Formation :

  • DEA de droit privé, Université Paris II Panthéon-Assas
  • Diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Paris, section Service Public
  • Diplôme du Centre Universitaire des Communautés Européennes
  • Certificat d’aptitude à la profession d’avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation (CAPAC)
  • Auditeur de l’IHEDN (session nationale 2005-2006, promotion CASTEX) ;
  • Deuxième Secrétaire de la Conférence du stage des avocats au Conseil d’État et à la Cour de cassation (1985)

Domaines d’intervention :

Toutes les matières relevant du Conseil d’État et de la Cour de cassation, et en particulier :

  • Droit public des affaires
  • Réglementation économique
  • Droit de la concurrence
  • Droit de l’audiovisuel
  • Droit immobilier et de l’urbanisme
  • Fiscalité
  • Droit de l’économie sociale
  • Droit de l’Union
  • Droit américain

François-Henri BRIARD est chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, chevalier des Palmes académiques.

Il a été membre du Conseil de l’Ordre des avocats aux Conseils (2003-2005).

François-Henri BRIARD a été pendant huit ans administrateur de l’Université Sarah Lawrence à New York (NY). Il est président de l’Institut Vergennes, membre de la Société historique de la Cour suprême des États-Unis et membre d’honneur de la Société des Cincinnati ainsi que des Sons of the American Revolution. François-Henri Briard est par ailleurs expert de la Federalist Society, think tank américain à dominante constitutionnelle et judiciaire (http://www.fed-soc.org/experts/detail/franois-henri-briard).

Il est membre de l’Institut des Avocats Conseils Fiscaux (IACF), et membre associé de l’Académie des Sciences Morales, des Lettres et des Arts de Versailles et d’Île-de-France.

Il est membre de la réserve citoyenne de la Marine nationale au grade de capitaine de frégate, et est médaillé des services militaires volontaires. Il a reçu, au nom du cabinet, le prix de la réserve militaire (2011).